Un nouveau souffle sur le jazz
13 novembre 2019

Un nouveau souffle sur le jazz

Musique au patrimoine immense, le jazz est aussi un vrai terrain de jeu pour les expérimentations et autres hybridations. Zoom sur ce coup de frais !

Le jazz, musique jeune

 Si vos références en jazz s’appellent Coltrane, Miles Davis ou Louis Armstrong, sachez que le jazz ne s’est pas arrêté à ces incontournables légendes. Depuis quelques années a émergé une scène qui puise dans les racines de cette musique, en la mélangeant allègrement au rap, à l’électro ou la musique ambiante. En Angleterre, en France ou même en Norvège émergent ainsi Gogo Penguin, Yaron Herman ou Mammal Hands, qui emportent l’adhésion du public comme de la critique. Difficile de résister à ces groupes virtuoses et pourtant aptes à écrire des chansons presque pop ou de reprendre Radiohead en trio ! Le public se renouvelle en même temps qu’émerge cette forme musicale plus en prise avec les courants actuels.

Londres, nouvelle capitale du jazz

Ville cosmopolite, ultra-dynamique, Londres est une plaque tournante de ce renouveau jazz. La logique est respectée : de nombreux courants musicaux sont nés dans la capitale anglaise et dialoguent, créant une effervescence qui ne se tarit pas. On y entend des sons réservés à la dance music, des rythmes caribéens, une générosité qui ne manque jamais de surprendre à l’instar de ce que produit Theon Cross par exemple. Ce trio est membre d’un collectif musical qui prône le décloisonnement, avec le tuba comme instrument central. Le résultat est aussi surprenant qu’entraînant, donnant l’envie d’aller explorer les clubs du sud de Londres, à la source de toute cette scène. À défaut, les festivals de jazz se multiplient et constituent de très belles portes d’entrée dans cette musique, plus que jamais moderne !

Vous devez avoir l'âge légal pour la consommation d'alcool pour consulter ce site.

Je certifie que j'ai l'âge légal pour la consommation d'alcool dans mon pays de résidence.