Flavien Berger, l’enchanteur rêveur
13 novembre 2019

Flavien Berger, l’enchanteur rêveur

Il a un air mélancolique, mais sa trajectoire ne laisse aucun doute sur son talent et sa capacité à emporter les foules. Flavien Berger est un des fleurons de la pop de l’Hexagone, quelque part entre les nuages et ses claviers. À vérifier avec sa tournée qui s’étire jusqu’en décembre 2019. 

L’artisan autodidacte

Le parcours de Flavien Berger est original. Rien ou presque ne le destinait à devenir un des plus captivants musiciens électro-pop de France. C’est en effet par un jeu vidéo sur Playstation 2 que le jeune homme commence à composer. Il faudra encore un peu de temps pour qu’il ose poser sa voix, et cesse de se cacher derrière ses machines. C’est ainsi en 2015 qu’il sort son premier disque, Leviathan, synthèse encore jamais entendue entre des nappes synthétiques et une pop à la fois planante et torturée. La bidouille est là, mais elle sublime les chansons. Le public va – presque étonnamment – adhérer et succomber à ce bricoleur de talent. La forme des chansons est en effet libre et hybride, mais les mélodies sont prenantes, à l’instar de ce blues déglingué La fête noire ou de ces pièces instrumentales qui rappellent ses débuts derrière ses machines.

Suivre Flavien Berger et se perdre

En live, Flavien Berger aime à travailler les décors, les lumières et les projections créant un univers qui ne laisse personne indifférent. Pas étonnant, car le jeune homme est membre d’un collectif d’arts visuels, pour lequel il signe des illustrations sonores. Le temps va passer et il faudra attendre 2018 pour l’album Contre-temps. C’est une suite dans la continuité, avec ses fulgurances pop et des singles brillants comme Brutalisme ou Maddy la nuit, qui côtoient des titres purement expérimentaux, pour un ensemble très convaincant. Et comme Flavien Berger avait visiblement l’inspiration, il a enchaîné quelques mois plus tard avec Radio contre-temps, à la fois suite, complément du précédent disque, mais aussi hommage à la radio, média qui a fait sa culture musicale. Toujours aussi singulier, il garde la cote auprès d’un public qui a pu découvrir une nouvelle scénographie en live, et la tournée des grandes salles confirme que Flavien Berger a trouvé sa place dans le cœur du public. Et bientôt dans le vôtre ?

 

Sources photo : « Radio contre-temps, par Flavien Berger » – paneuropeanrecording.bandcamp.com 

Vous devez avoir l'âge légal pour la consommation d'alcool pour consulter ce site.

Je certifie que j'ai l'âge légal pour la consommation d'alcool dans mon pays de résidence.