Joker, la performance de Joaquin Phoenix
3 octobre 2019

Joker, la performance de Joaquin Phoenix

Les huit minutes de standing ovation à la Mostra de Venise n’étaient pas usurpées. À vérifier au cinéma à partir du 9 octobre !

 Joker, un spin-off audacieux

Que ce soit au cinéma, à la télévision ou dans le jeu vidéo : le spin-off est un grand classique. On prend un ou plusieurs personnages secondaires et on se focalise sur eux. Cela peut être génial comme complètement raté. Dans le cas de Joker, c’est une vraie réussite !

Le film Joker se concentre sur l’ennemi de Batman en s’inspirant de deux comics : Killing Joke et The Man Who Laughs. On y suit le parcours d’Arthur Fleck, un marginal secoué de crises de rire. Ici, pas d’effets spéciaux inutiles, mais une plongée progressive dans la démence avec un Joaquin Phoenix habité. 

Joaquin Phénix : une performance XXL

Les habits du Joker n’étaient pourtant pas faciles à porter. Avant Joaquin Phoenix, deux acteurs ont marqué le rôle de leur empreinte : le regretté Heath Ledger dans The Dark Knight et l’inquiétant Jack Nicholson dans Batman. Mais Joaquin Phoenix réussit le tour de force de revisiter le rôle du Joker, en montrant sa transition vers la plus implacable cruauté.

Il faut dire que dans la série des personnages instables, Joaquin Phenix n’en est à son coup d’essai. On l’avait déjà vu à l’œuvre dans The Master ou Les Frères Sisters. Avec Joker, il confirme tout son talent – magistral !

Joker, réalisé par Todd Phillips, sortie en salles le 9 octobre 2019.

Vous devez avoir l'âge légal pour la consommation d'alcool pour consulter ce site.

Je certifie que j'ai l'âge légal pour la consommation d'alcool dans mon pays de résidence.