On dit oui à la craftérisation !
29 octobre 2019

On dit oui à la craftérisation !

La craftérisation, c’est quoi ? Une tendance qui prône le retour au local, à l’artisanat, au choix de produits de qualité, bref à l’authentique. La craftérisation s’opère dans de nombreux domaines, et celui de la food n’y échappe pas. Face à la standardisation des expériences, les petits acteurs de la craftérisation misent sur le savoir-faire. On vous explique tout, pour être incollable sur ce nouveau phénomène et épater vos amis.es foodies !

La craftérisation, ça vient d’où ?

De l’anglais, bien sûr ! Craft signifie « artisanat ». Le concept de la craftérisation touche de nombreux rayons alimentaires. L’idée est de (re)découvrir un aliment sous un angle oublié ou méconnu, loin des standards habituels où tout fini par se ressembler. La tendance est aux produits originaux, imparfaits et audacieux, dans un respect des traditions. Ça donne quoi ? Des sushis au bœuf, du bon vin vendu en cubi ou du thé de qualité en capsule !

Craftérisation : quels produits sont concernés ?

Prenons l’exemple des céréales comme le muesli ou le granola dont nombre de foodistas raffolent au petit-déjeuner. Et bien, ils sont perçus comme plus naturels et authentiques et donc meilleurs pour la santé. D’autres produits, comme la viande, sont associés à la craftérisation, avec un retour aux origines (Aubrac, Japon) et à la maturation, qui fait fureur dans le monde culinaire. Le thé est aussi un produit craftérisé, par excellence ! On ne parle plus de thé verts ou noirs mais de thés de Rooibos, de Chine ou d’Inde. Ces produits se trouvent dans les boutiques spécialisées telles que les comptoirs à thé, les bars à céréales ou encore les cavistes.

Alors, ça crafte pour vous ?

Vous devez avoir l'âge légal pour la consommation d'alcool pour consulter ce site.

Je certifie que j'ai l'âge légal pour la consommation d'alcool dans mon pays de résidence.